Gaz Naturel Liquéfié (GNL)

De Oil4All
Aller à : navigation, rechercher

Présentation

Le GNL ("LNG" en anglais) est du gaz naturel liquéfié ; un liquide limpide, incolore et non toxique,[1] qui est produit par le refroidissement du [Gaz [Naturel|gaz naturel]] à une température de -160º Celsius (-260° Fahrenheit), température à laquelle il devient liquide. Ce processus permet de transporter plus économiquement le gaz naturel, soit par voie terrestre soit par voie maritime.[2] Le GNL occupe un volume 600 fois moindre que celui du gaz naturel sous sa forme gazeuse.[3]

La transformation du gaz naturel en GNL peut rendre des gisements de gaz naturel délaissés plus viables économiquement, parce que la construction de gazoducs peut être coûteuse. En outre, le GNL n’est pas explosif en milieu non confiné, ainsi dans le cas peu probable d'un déversement de GNL, le gaz naturel a peu de chances de s'enflammer et de provoquer une explosion. Parmi les autres avantages du GNL on peut ajouter que le processus de liquéfaction retire l'oxygène, le dioxyde de carbone, le soufre et l'eau du gaz naturel, on obtient alors comme résultat le GNL qui est du méthane presque pur.[3] Arrivé à destination, le GNL est stocké sous forme liquide jusqu'à ce qu'il soit réchauffé à température ambiante pour redevenir du gaz naturel par le processus de regazéification. [2]

La Production

Au début de l’année 2012, il y avait 20 terminaux de production et d'exportation de GNL à travers le monde, 63 terminaux d'importation et près de 300 navires méthaniers, qui gèrent au total environ 170 millions de tonnes de GNL par an. Ces chiffres devraient augmenter de façon spectaculaire au cours de la prochaine décennie en raison de la popularité croissante de cette source de carburant propre.[4]

Alors que la production du GNL est assez coûteuse, les progrès technologiques réduisent les coûts liés à la liquéfaction et la regazéification du GNL.[3] Le BP World Energy Outlook prévoit que le marché du GNL se développera deux fois plus vite que la production mondiale de gaz, c’est à dire à un taux de 4,4% par an.[5]

Références

  1. "What is LNG?" Shell, consulté le 13 février 2012.
  2. 2,0 et 2,1 "Overview-About LNG" Center for Liquified Natural Gas, consulté le 13 février 2012.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 "Liquified Natural Gas (LNG" NaturalGas.org, consulté le 13 février 2012.
  4. "What is LNG?" ConocoPhillips, consulté le 13 février 2012.
  5. "World Energy Outlook 2030" BP, consulté le 13 février 2012.