Réserves d'Hydrocarbures au Niger

De Oil4All
Aller à : navigation, rechercher
Niger relief map

Pétrole et Gaz

Réserves

Le Niger dispose de trois zones distinctes de réserves de pétrole et de gaz:

  1. Le Gisement d’Agadem est actuellement l'unique zone productrice du pays. Il couvre la moitié sud du bassin du Termit-Ténéré.[1] Le gouvernement du Niger estime les réserves prouvées de pétrole dans le bloc d’Agadem à 324 millions de barils.[2] Le Bloc d’Agadem se situe dans la région de Diffa, sur la frontière avec le Tchad. En 2008 la CNPC a signé un accord avec l'état du Niger pour investir 5 milliards de dollars US, et forer un minimum de 18 puits d'exploration avant 2016.[2] En juillet 2011 Le gouvernement du Niger a indiqué qu’avec la poursuite de l'exploration dans le bloc d’Agadem, les réserves de pétrole pourraient se révéler trois fois plus importantes que les estimations précédentes de 324 millions de barils.[3] La production de pétrole au bloc d’Agadem a commencé le 28 novembre 2011.[4]
  2. Le bloc de Ténéré s’étend sur une superficie de 71 155 kilomètres carrés dans l'est du Niger.[1] Cette zone comprend une partie du bassin du Termit-Ténéré, qui fait partie d'une série de bassins qui s'étendent à travers le nord de l'Afrique centrale, avec des bassins producteurs de pétrole en Libye, au Tchad et au Soudan. Bien que des permis d'exploration aient été accordés pour le bloc de Ténéré, la production n’avait pas encore commencé début 2012. [1]
  3. Le bloc de Kafra est la prolongation du système formé par le rift du bloc de Ténéré.[5] Il est situé dans le nord du Niger, s’étendant de la frontière nord du bloc de Ténéré jusqu'à la frontière algérienne. Le bloc de Kafra couvre une superficie de 23 737 kilomètres carrés et est contigu au bloc de Tafassasset en Algérie.[6]

Production

Le bloc d’Agadem est entré en service en novembre 2011 et on estime que sa production atteindra 20 000 barils par jour (bpj) ou 7,3 millions de barils par an en 2012.[7] Cri de Cigogne, un groupe de réflexion nigérien, estime que le raffinage de cette production produira 2,39 millions de barils de pétrole par an, 3,69 barils de diesel par an et 44 200 tonnes de Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL) par an.[8] En mars 2012, aucune production n’a été observée sur le bloc du Ténéré.

Charbon

Les réserves de charbon les plus importantes du Niger se trouvent à Anou-Araren, situé dans le massif de l'Aïr au nord du Niger, avec des réserves prouvées estimées à six millions de tonnes.[9] En 2012, ces réserves étaient extraites par la Société Nigérienne de Charbon d'Anou Araren (SONICHAR).[9] Ce gisement produit de l'électricité pour la région du nord d'Agadez, et pour alimenter les mines d'uranium.[10] Le US Geological Survey estime que la production de charbon au Niger a atteint 225 000 tonnes en 2010.[11]


Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 "The Ténéré Project, Niger" TG World Energy Corporation, consulté le 28 mars 2012.
  2. 2,0 et 2,1 CNPC beats out seven companies for Niger’s Agadem Block" IHS - Information Handling Service, consulté le 28 mars 2012.
  3. "Niger says oil reserves may be triple previous estimate" Reuters Africa, consulté le 28 mars 2012.
  4. "As refinery opens, Niger joins club of oil producers" AFP, consulté le 28 mars 2012.
  5. "Niger: Sonatrach takes up Kafra concession" Energy-Pedia, consulté le 5 avril 2012.
  6. "Niger industry: Sonatrach receives licence to explore" Economist Intelligence Unit, consulté le 5 avril 2012.
  7. "Oil, Uranium Projects Brighten Medium-term Prospects in Niger" International Monetary Fund, consulté le 25 mars 2012.
  8. "Exploitation pétrolière au Niger, comment en optimiser les retombées?" Cri de Cigogne, consulté le 28 mars 2012.
  9. 9,0 et 9,1 "Niger - Energy and Power" Encyclopedia of Nations, consulté le 29 mars 2012.
  10. "Uranium in Niger" World Nuclear Association, consulté le 28 mars 2012.
  11. "Minerals in Mali and Niger - Advance Release" US Geological Survey, consulté le 29 mars 2012.