Relations entre le Niger et le Tchad

De Oil4All
Aller à : navigation, rechercher

Crises Alimentaires

En janvier 2012, ‘Concern Worldwide’ a tiré la sonnette d’alarme, indiquant que des populations de vastes zones de la région du Sahel en Afrique risquaient de subir de graves pénuries alimentaires et d’être victimes de malnutrition. Cet organisme affirmait que l'épicentre de la crise se situait au Niger, où 5,4 millions de personnes étaient en situation d’insécurité alimentaire. Dans le même temps, de mauvaises récoltes au Tchad voisin faisaient craindre une crise alimentaire similaire.[1] Les deux pays sont confrontés à des problèmes de sécheresses récurrentes.[2] L'Agence pour la Coopération Technique et le Développement (ACTED) a déclaré en septembre 2011 que près de 300 000 travailleurs migrants tchadiens et nigériens ont fui les violences en Libye et sont retournés dans leur pays d’origine en 2011. ACTED suppose que la plupart d'entre eux ont traversé le désert en mauvaise santé et ont été confrontés à des conditions périlleuses pendant leur voyage. Cette arrivée massive a provoqué une détérioration de la situation en matière de sécurité alimentaire des régions touchées du Niger et du Tchad. Elle a également réduit la capacité des ménages à acheter de la nourriture, car les migrants envoyaient habituellement des fonds pour soutenir leur famille dans leur pays d’origine.[3]

L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) au Tchad a déclaré en avril 2012 qu’elle souhaitait tirer des enseignements des pratiques agricoles au Niger. Le Niger a beaucoup investit dans la recherche pour l’amélioration des variétés de semences, l'irrigation traditionnelle, et la protection de l'environnement. La FAO estime que le Tchad gagnerait à suivre cet exemple.[4]


Partenariat dans le secteur Pétrolier

Article principal: Pipeline Tchad-Cameroun

En mars 2012, les dirigeants nigériens ont discuté avec leurs homologues tchadiens de la possibilité d’acheminer du pétrole brut à partir du Gisement d’Agadem pour l'exportation via le Pipeline Tchad-Cameroun.[5] Le Ministre des Affaires Etrangères du Niger a déclaré que le partenariat en est encore au stade préliminaire.[6]

Références

  1. "Food crisis looms in Niger, Chad, across Sahel" Relief Web, consulté le 25 avril 2012.
  2. "Famine isn't an extreme event, it's the predictable result of a broken system" The Guardian, consulté le 24 avril 2012.
  3. "The Libyan crisis causes mass migrant returns" Agency for Technical Cooperation and Development, consulté le 25 avril 2012.
  4. "NIGER-CHAD: Is sustainable agriculture possible in the Sahel?" IRIN News, consulté le 25 avril 2012.
  5. "Niger to ship crude through Chad-Cameroon Pipeline" Reuters Africa, consulté le 3 avril 2012.
  6. "Niger and Chad reach agreement over crude oil pipeline" Energy Global, consulté le 3 avril 2012.